AG du BEP: focus sur 4 projets pour 4 Intercommunales

Les Assemblées générales du BEP sont l’occasion de mettre en exergue quelques grands dossiers/projets des Intercommunales BEP, BEP Expansion Economique, BEP Environnement et BEP Crématorium.

BEP: l’évolution de la gouvernance

Lors de son intervention, le Président du BEP, Jean-Claude Nihoul, a souhaité mettre en exergue la volonté du BEP d’amplifier les manières et moyens d’interagir avec ses usagers par le biais de 2 projets qui verront le jour en 2017. D’une part, un plateforme collaborative viendra compléter les nouveaux sites internet. Cette plateforme permettra aux usagers de donner leur avis, faire des propositions, partager leur expérience sur des projets concrets que le BEP pourrait leur soumettre. Le but est d’enrichir le projet des bonnes idées de nos clients sur certains projets. 

D’autre part, le BEP réfléchit à la création d’une plateforme de crowdfunding, adressée à des projets associatifs et publics qui dynamisent le territoire. Cette plateforme leur permettra de faire appel à l’épargne public pour les concrétiser. 

 

BEP Environnement: le réemploi dans ses missions

L’Assemblée générale de BEP Environnement a approuvé la modification des statuts de l’Intercommunale, visant à  élargir ses missions au métier du réemploi. Cette modification s’inscrit dans l’évolution stratégique du partenariat entre BEP Environnement et La Ressourcerie Namuroise. Pratiquement, comme l’a rappelé le Président, Grégory Chintinne, le désistement des Communes au profit de l’Intercommunale n’intégrait pas la « collecte préservante » des encombrants. Désormais, les Communes pourront faire appel à BEP Environnement pour ce type de collecte des encombrants et l’Intercommunale, dans le cadre du in-house, pourra faire appel à La Ressourcerie pour assurer ce service.

 

BEP Expansion Economique: la préparation au nouveau Décret sur les infrastructures de développement économique

 

Ce décret, qui réglemente la création des parcs d’activité économique sera prochainement débattu au Parlement de Wallonie pour une approbation fin 2017. Les grandes orientations de ce Décret sont les suivantes:

  • le Gouvernement wallon entend encourager les partenariats publics-privés (alors que l’aménagement et l’équipement de parcs étaient une prérogative exclusivement publique jusqu’à présent);
  • L’octroi de subvention est conditionné au fait de prouver qu’un parc répond aux besoins d’un hinterland de 3 Communes au minimum;
  • le taux de subventionnement passe de 80% à 65%; des majorations sont prévues si le parc à une vocation régionale, s’il s’agit d’un parc d’activité spécialisé ou d’un site à réaménager; si le projet est durable ou s’il est créé dans une Ville identifiée par le FEDER, dans une zone en reconversion économique ou dans une Commune reprise sur la carte des aides à finalité régionale;
  • La rénovation des parcs anciens bénéficient d’un, taux de subside de 80%.

Le Président de BEP Expansion Economique, Gérard Cox, a souligné la volonté de l’Intercommunale d’anticiper ces évolutions réglementaires. C’est dans cette optique qu’une étude sur le développement de nouvelles zones d’activité sur 7 sites (Ciney, Ecolys, Mecalys, Assesse, Eghezée, Philippeville et à proximité de Marche-en-Famenne) est menée actuellement.

BEP Crématorium: une nouvelle Commune associée

Le Président de BEP Crématorium, Luc Jadot, a salué l’excellente collaboration avec la Société des Crématoriums de France qui gère avec savoir-faire, tact et empathie le crématorium de Ciney. A cet égard, une nouvelle Commune, Philippeville, vient rejoindre l’Intercommunale. Ce qui porte à 35 le nombre de Communes associées (dont 29 namuroises et 6 luxembourgeoises) auxquelles il faut ajouter les 2 partenaires provinciaux de Namur et du Luxembourg. 

 

 

Retrouver l’ensemble des projets stratégiques 2017

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.