« Hacktiv’Ardenne », mise en réseau des espaces de coworking

Un nouveau projet concret pourrait voir le jour dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, grâce à la dynamique territoriale Essaimage et ses partenaires. Il s’agit de « Hacktiv’Ardenne », un projet déposé dans le cadre de l’appel à projet Interreg (coopération transfrontalière) et qui vise la mise en réseau des espaces de coworking (ou tiers-lieux d’activité, comme ils sont dénommés en France).
Le BEP est chef de file de ce projet avec, pour partenaires, la Ferme Coworking (Chimay) FORSUD (ASBL qui regroupe 30 écoles fondamentales de l’Entre-Sambre-et-Meuse) et Ardenne Métropole (Communauté d’agglomération qui regroupe 70 Communes du Grand-Est en France). Hacktiv’Ardenne est également soutenu par Coworking Wallonia.

Mise en réseau de tiers lieux

Hacktiv’Ardenne est un projet qui vise à mettre en réseau les espaces de coworking situés de part et d’autre de la frontière. Côté Entre-Sambre-et-Meuse, il s’agit de La Ferme à Chimay et du Coworking E420 (Mariembourg). Côté Grand-Est (France), 3 tiers-lieux d’activité ont vu le jour à Charleville-Mézières : Rimbaud’Tech, la pépinière de Val de Vence et la Maison du Campus de Sup’Ardenne. Ces espaces qui ont tous vu le jour récemment, offrent différents services en termes de formation, d’accompagnement et d’infrastructures à leurs usagers (travailleurs indépendants, demandeurs d’emplois ou acteurs de monde associatif). Hacktiv’Ardenne permettra demain d’encourager la mobilité des usagers de part et d’autre de la frontière, de faire des affaires, trouver un emploi ou partager les bonnes expériences. Ce projet a également l’ambition de permettre aux gestionnaires des tiers-lieux concernés de mutualiser leurs ressources (humaines et matérielles) afin d’offrir des services plus performants et plus pointus à leurs usagers.

Des partenaires belges (Entre-Sambre-et-Meuse) et Français (Grand-Est)

Hacktiv’Ardenne, dont le chef de file est le BEP, est un projet qui réunit des partenaires qui gèrent des espaces de coworking (le BEP pour le Coworking E420, la Ferme à Chimay et Ardenne Métropole pour les 3 tiers-lieux de Charleville-Mézières). FORSUD, ASBL de l’Entre-Sambre-et-Meuse qui regroupe les directions de 30 écoles fondamentales de la région est également partenaire du projet et prendra en charge l’aspect formation du projet. Enfin, Coworking Wallonia est également partenaire associé dans le projet, en mettant à disposition son expérience et ses ressources au projet, en sa qualité de coordinateur des espaces de coworking à l’échelle wallonne.

Projet déposé dans le cadre d’un appel à projet Interreg

Hacktiv’Ardenne a été déposé le 20 septembre dernier dans le cadre du 4ème et dernier appel à projets Interreg. Il s’inscrit dans l’axe 4 (inclusion sociale) et dans le programme 9, intitulé « Favoriser l’emploi et la mobilité transfrontalière des travailleurs ».

Si les partenariats transfrontaliers existent dans le domaine du tourisme ou de la santé par exemple, il s’agit ici d’une coopération inédite entre l’Entre-Sambre-et-Meuse et les Ardennes françaises, dans le domaine de l’emploi et de la formation.

Timing et financement

Pratiquement, le pré-projet a été validé en juin et a donné lieu au dépôt de projet le 20 septembre dernier. Le Comité de validation des projets Interreg doit à présent analyser celui-ci et rendre sa décision le 18 octobre prochain. La demande de financement porte sur un montant total de 355.000 € sur 3 ans (jusqu’en décembre 2022) et sa prise en charge est assurée à 50% par le FEDER (Europe), 40% par la Wallonie et les 10% restant par les porteurs de projet. Côté belge, c’est Essaimage qui assure le cofinancement.

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.