Le BEP prend des parts dans la coopérative "Notre Avenir"

La coopérative « Notre Avenir » a été lancée par des membres du personnel de « L’Avenir » et vise à réunir des fonds pour prendre une participation significative au capital des Editions de l’Avenir. Le BEP a décidé d’y prendre part, afin de soutenir le média de proximité et de maintenir la présence du quotidien dans son berceau, Namur.

L’Avenir, le journal namurois

Les Editions de l’Avenir sont dans la tourmente, depuis le plan de restructuration jusqu’à la décision du groupe New Nethys de revendre le groupe de presse. Dans ce contexte, une coopérative a été créée, à l’initiative de plusieurs membres du personnel. Objectif? Réunir des fonds pour prendre une participation significative dans le capital des Editions de l’Avenir et, au final, bénéficier de représentants au Conseil d’Administration. « Notre Avenir » compte aujourd’hui plus de 550 coopérateurs.

La coopérative entend ainsi s’impliquer dans la vision stratégique de l’entreprise tout en garantissant la ligne éditoriale de proximité du journal.

« L’Avenir », ce sont 9 éditions régionales, 506.000 lecteurs quotidiens et 220 équivalents temps plein (dont 137 journalistes). L’Avenir est né et a son siège historique à Namur

Le BEP, 1er coopérateur public

Dans ce contexte, le Conseil d’Administration du BEP a décidé de prendre un participation de 100 parts (5000 €) dans la coopérative. Il est, à ce titre, le premier acteur institutionnel namurois à rejoindre « Notre Avenir », suivi rapidement par les villes d’Andenne et de Sambreville, La Province de Namur et la Ville de Namur ont également été approchées dans ce sens. 

 

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.

Vous pouvez à tout moment retirer votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire. Pour plus d'informations sur la gestion de vos données et pour connaitre et exercer vos droits, veuillez consulter notre charte vie privée.