Reconnaissance politique d’Essaimage et de son action territoriale par le Gouvernement wallon

Suite à une question écrite posée au Parlement de Wallonie, la Ministre wallonne de l’Emploi et de la formation affirme l’existence et la pertinence d’Essaimage, comme structure de cohésion et de synergie en matière d’emploi et de formation. Une première reconnaissance politique wallonne pour la dynamique territoriale Essaimage, initiée par le BEP, la Province de Namur et la Fondation Chimay Wartoise.

Deux Instances Bassin sur le territoire de l’Entre Sambre et Meuse

Depuis 2015, des Instances Bassin Enseignement qualifiant – Formation – Emploi (IBEFE) visent à mettre davantage en cohérence l’offre de formation professionnelle et d’enseignement qualifiant avec les besoins d’une zone délimitée géographiquement, appelée bassin. Il existe 9 IBEFE en région Wallonne dont l’IBEFE Namur et l’IBEFE Sud Hainaut.

Ces deux instances sont actives sur le bassin de vie du Sud de l’Entre Sambre et Meuse, à cheval sur les Province de Namur et du Hainaut. (7 communes de l’arrondissement de Philippeville et 5 communes de la Botte du Hainaut). L’accord de coopération établi en 2014 qu’une zone interbassin soit mise en place afin d’assurer une synergie et une continuité des projets en matière de formation professionnelle et d’enseignement qualifiant pour les communes situées à la frontière entre ces deux bassins : Beaumont, Sivry-Rance, Froidchapelle, Chimay, Momignies, Couvin, Viroinval, Cerfontaine, Walcourt, Philippeville, Doische et Florennes.

 

Question parlementaire sur la zone interbassin

Stéphane Hazée, Député wallon, a interrogé au Parlement de Wallonie le 12 novembre dernier Christie Moreale, Ministre wallonne de l’Emploi et de la Formation, sur la mise en œuvre de cette zone interbassin. La Ministre a répondu que « cette disposition n’a pas été mise en œuvre comme telle. (…) En effet, les deux Instance ont conjointement participé activement à la démarche de prospective territoriale pour l’Entre-Sambre-et-Meuse. Le Bureau Economique de la Province de Namur a soutenu la dynamique entre 2015 et 2018 via le projet « Essaimage » (grappe « Emploi-Formation »). En 2018, le dispositif s’est doté d’une « task force » de pilotage rassemblant élus et forces vives du territoire, en vue de concrétiser les pistes d’actions concrètes mise en évidence avec les acteurs de terrain. Depuis lors, cette « task force » a été élargie aux cinq communes hennuyères de l’Entre-Sambre-et-Meuse et est donc opérationnelle sur l’ensemble des communes de la zone interbassin concernée. Les Instances Bassins EFE de Hainaut Sud et de Namur y sont représentées, copilotent ou participent au développement de divers projets issus de différentes grappes. (…) C’est pourquoi, il n’est pas apparu nécessaire aux parties prenantes de mettre en place une structure supplémentaire regroupant des représentants désignés par l’Instance bassin du Hainaut sud et par l’Instance Bassi de Namur (…). »

Essaimage, une structure interbassin pour l’Entre Sambre et Meuse 

La réponse ainsi apportée renforce la dynamique territoriale Essaimage, qui couvrent les 12 communes limitrophes citées plus haut. La Wallonie considère ainsi Essaimage et sa task force comme une structure qui rencontre les objectifs et missions d’une zone interbassin.

Cette réponse renforce la conviction et la mobilisation des initiateurs d’Essaimage dans la dynamique territoriale, véritable outil de cohésion territoriale pour le Sud de l’Entre Sambre et Meuse et sa zone frontalière, notamment en matière d’emploi et de formation.

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.

Vous pouvez à tout moment retirer votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire. Pour plus d'informations sur la gestion de vos données et pour connaitre et exercer vos droits, veuillez consulter notre charte vie privée.