Top départ pour les 3 projets namurois de supracommunalité!

La Wallonie a retenu les 3 projets de supracommunalité proposés pour le territoire namurois: Essaimage (pour le sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse), l’arrondissement de Dinant et le bassin de Namur Capitale. Les rencontres de lancement ont eu lieu récemment.

Premières rencontres et idées

La réunion de démarrage des projets supracommunalité s’est déroulée fin septembre / début octobre à Dinant, à Mariembourg et à Namur. La participation active des Bourgmestres s’est inscrite dans un esprit de bienveillance, en toute convivialité et avec volonté de dépasser les besoins et attentes strictement communaux.

L’animation de ce premier tour de table a permis de faire émerger des idées innovantes, dont bon nombre de thématiques citées peuvent se raccrocher à des projets en cours et suivis par le BEP. 

Ces thématiques seront explorées plus en avant lors des prochaines réunions qui auront lieu cet automne dans les 3 territoires du projet Supracommunalité.

Ces rencontres constituent les premiers pas des 3 animateurs territoriaux, recrutés par le BEP afin de permettre à la dynamique supracommunale d’être rapidement opérationnelle. Ils auront pour mission d’animer le territoire, de fédérer les différents intervenants (élus mais aussi acteurs culturels, touristiques, économiques…). Ils devront établir un diagnostic et un plan d’actions pour chacun des territoires concernés, assurer sa mise en œuvre et coordonner le suivi de projets concrets, en liaison avec les partenaires locaux et les équipes du BEP. Les animateurs territoriaux des 3 bassins assureront la liaison entre les dynamiques supracommunales et le BEP qui veillera à la mise en œuvre des projets identifiés, dans son rôle naturel de gestionnaire de projets.

Les communes concernées

Les projets supracommunaux portés par le BEP rassemblent 40 communes, dans 3 bassins distincts:

  1. Bassin de Namur-Capitale: communes de Andenne, Assesse, Chastre, Eghezée, Fernelmont, Floreffe, Fosses-la-Ville, Gembloux, Gesves, Jemeppe-sur-Sambre, La Bruyère, Namur, Ohey, Profondeville, Sombreffe & Walhain.
  2. Arrondissement de Dinant: communes de Anhée, Beauraing, Bièvre, Ciney, Dinant, Onhaye, Gedinne, Hamois, Hastière, Havelange, Houyet, Vresse-sur-Semois & Yvoir.
  3. Région Essaimage (Entre-Sambre-Et-Meuse): communes de Cerfontaine, Chimay, Couvin, Doische, Florennes, Froidchapelle, Mettet, Momignies, Philipeville, Viroinval & Walcourt.

La supracommunalité en Wallonie

La Déclaration de Politique régionale (DPR) prévoit que
« Pour mieux assurer l’efficacité des services publics, le Gouvernement incitera les villes et communes à développer des politiques supracommunales au niveau de chaque bassin de vie. Un encouragement financier spécifique sera octroyé aux projets supracommunaux. »

Depuis 2019, cinq bassins wallons bénéficient de financements spécifiques liés à leur dynamique supracommunale. C’est le cas notamment de Liège Europe Métropole, de Charleroi Métropole et, en Province de Namur, du Pays de Famenne

La Région wallonne a décidé de mettre fin à ces initiatives pilotes et de permettre à l’ensemble des communes wallonnes de s’inscrire dans une dynamique supracommunale, tout en objectivant la répartition équitable des moyens financiers. Un appel à projets a ainsi été lancé début 2021 à l’ensemble des communes. Celles-ci étaient invitées à rentrer des projets répondant aux critères d’éligibilité suivants :

  • Une composition de 5 communes minimum ;
  • Une couverture territoriale de + de 50.000 habitants ;
  • Une animation territoriale locale et de proximité ;
  • La perception de cotisations directes.

Les initiatives déposées devaient également rencontrer les objectifs propres à la supracommunalité, à savoir assurer l’animation d’un territoire, fédérer les élus et identifier des projets mutualisés.

13 projets ont été retenus à l’échelle de la Wallonie, dont les 3 déposés pour le territoire namurois. Les projets retenus bénéficieront d’un financement wallon en 2021 et 2022. 

Le rôle du BEP

Dans la préparation de cet appel à projets, le BEP a joué pleinement son rôle en informant les Collèges communaux des conditions précises de l’appel à projets mais aussi en proposant aux Communes ses services pour la constitution de dossiers de candidature. Par ailleurs, le BEP étant un acteur historique de la supra/intercommunalité, sa connaissance du territoire, de ses acteurs et son travail de terrain a permis d’identifier 3 bassins cohérents :

  • le sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse namuroise et hennuyère (déjà active dans une dynamique supracommunale, appelée Essaimage);
  • l’arrondissement de Dinant;
  • le bassin de vie de Namur Capitale.

 

Les Communes namuroises qui, à ce jour, n’ont pas encore rejoint l’un des 3 bassins retenus seront recontactées par le BEP pour leur permettre de s’inscrire, au mieux de leurs intérêts, dans une des dynamiques supracommunales.

 

Crédit photo: https://fr.freepik.com/vecteurs/ville”>Ville vecteur créé par macrovector – fr.freepik.com 

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.

Pour une réclamation concernant les collectes ou les recyparcs, merci de remplir le formulaire présent sur le site bep-environnement.be

 

Vous pouvez à tout moment retirer votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire. Pour plus d'informations sur la gestion de vos données et pour connaitre et exercer vos droits, veuillez consulter notre charte vie privée.